mercredi 13 mai 2009

En vie, jalousie

La jalousie
Jaillit,
La jalousie
Jalonne ta vie...

Enfant
Par ta mère abandonné
Tu as recherché
Un amour inconstant.

Amour possessif,
Amour exclusif,
La jalousie revit,
la jalousie t'envahit.

L'amour manqué
De ta mère
Ne peut être récupéré,
Tu gardes un goût amer.

Arrêtes
Ta quête.
Personne ne peut remplacer
L'amour abandonné.

Amour possessif,
Amour exclusif,
La jalousie revit,
La jalousie t'envahit.

Pardonnes
A la Madonne,
Pardonnes toi,
Trouves toi;.

Ta jalousie
S'enfuit
Enfin tu vis
Tes propres envies.

Plus de regards envieux
Sur les créations
De tes relations.
Plus de compétitions
Juste l'amour dans tes yeux

4 commentaires:

Je anne a dit…

J'aime ce poème. Il me fait penser à mon homme et à ce sentiment délétère qui détruit toute forme de relation.
Merci pour le message réconfortant sur mon blog. Vous êtes quelqu'un de bien.
Je anne

carole a dit…

bonjour, ce texte me fait aussi pensé à l'homme que j'ai aimé mais que j'ai fini par quitter !

claudine citron a dit…

pourquoi rencontre-t-on une personne jalouse?
Quelquefois je me demande si je peux aimer une personne dite "normale"....

claudine citron a dit…

Un ami m'a donné une explication à mon interrogation:les femmes sont devenues des électrons libres et provoquent la peur chez ces messieurs, d'où une insécurité, et donc une réaction de jalousie; bien sur tous n'en arrive pas là.
Ces messieurs restent des petits garçons qui recherchent la sécurité maternelle( d'autant s'ils ne l'ont pas connu enfant) leur mère et nous nous ne voulons plus jouer ce rôle; nous souhaitons être d'égal à égal tout en gardant nos différences spécifiques.
Ensuite vient se greffer l'histoire de chacun et là c'est une autre...histoire
Voilà où j'en suis de mes réflexions.